share on:

Annoncé avec insistance du côté notamment de la Juve, Cavani devrait néanmoins rester à Paris l’an prochain.

Alors oui il y a le fair-play financier, son aspect scandaleux et sa malhonnêteté qui prive les investisseurs qataris d’investir. Certes, Cavani a eu des absences au cours de la saison mais El Matador c’est avant tout 28 buts en 49 matchs joués cette saison (et une fin de saison – enfin positionné dans l’axe – absolument canon).

Il s’agit pourtant d’un des seuls joueurs de l’équipe a avoir une forte valeur marchande (aux alentours de 50 millions d’euros), mais si le club décide de le vendre, ce serait pour acheter quel joueur ? Pogba ? Trop cher et encore trop jeune. Cristiano ou Messi ? Inatteignables. C’est pour cette raison que les dernières informations ainsi que les déclarations de Nasser sont unanimes pour indiquer que l’uruguayen portera toujours le maillot rouge et bleu l’an prochain.

Le PSG et le Cavani : un mariage de raison

Même s’il a été annoncé qu’Edi allait attendre la fin de la saison et le titre pour annoncer son départ, il n’en sera rien. Le club parisien et l’ancien Napolitain vont trouver un terrain d’entente pour plusieurs raisons.

La première, et c’est pourquoi il s’agit d’un mariage de raison, il n’y a aucun attaquant de son calibre sur le marché. Si c’est pour acheter Lacazette, ce n’est pas la peine. Même en cas de venue de Di Maria (ce qui est très probable), il faudra un suppléant à Zlatan, quitte à s’asseoir sur le banc ou à rejouer sur un coté une année supplémentaire. Mais la fin de saison et le schéma préférentiel de Blanc montrent qu’il n’est pas interdit de penser que Cavani jouera bien dans l’axe en 2015/2016.

Parce que deuxièmement, à la fin de l’année 2016, Zlatan, ne sera plus là, et la place d’avant-centre sera vacante. Cavani aura alors loisir de briller de mille feux.

Les mariages de raison ne sont certes pas les plus beaux, mais ce sont ceux qui durent le plus longtemps. A Cavani de faire mentir cet adage en faisant exploser ses statistiques l’an prochain et en devenant ni plus ni moins que le successeur du Roi Ibra.

La Rédaction

La Rédaction

La Rédaction

Les Trois Mousquetaires de la presse internet.