share on:

Alors que Carlo Ancelotti a confirmé qu’Angel di Maria avait demandé son départ du Real Madrid, et que le joueur est à présent écarté du groupe, les rumeurs vont de nouveau bon train sur la future destination d’El Fideo. De quoi faire rêver les supporters parisiens – malgré les récentes dénégations de Nasser – sur le futur 11 type du PSG.

De plus, lorsque Nasser déclare qu’un joueur est trop cher et que les discussions sont rompues, il s’agit bien souvent d’un coup de poker pour négocier plus tranquillement (souvenez-vous de ses propos avant que Zlatan et Thiago Silva ne signent !). Alors certes, cette année le club est frappé par l’injustice du fair-play financier, mais des solutions existent (prêt payant, ventes de joueurs), pour enfin faire signer di Maria, qui apporterait un plus indéniable dans n’importe quel système de jeu.

Di Maria en ailier gauche, sans toucher au 4/3/3

Devant les indéboulonnables Sirigu / Maxwell / Luiz / Silva / Van der Wiel, Blanc pourrait aligner un milieu au profil très technique avec Verratti / Motta et Pastore à la baguette, avec Cavani à droite, Zlatan en pointe et di Maria à gauche. Ce schéma aurait comme mérite de ne pas bouleverser l’équipe type qui a brillé l’an passé, et de permettre à Ibrahimovic de décrocher pour laisser de la profondeur aux deux pointes sur les côtés. Lavezzi n’ayant pas donné entière satisfaction depuis son arrivée, il alternerait avec Cavani sur le flanc droit.

Vers un PSG audacieux en 4/4/2 ?

Ce serait le pari de Laurent Blanc, au moins en championnat. Cavani / Zlatan en pointe, avec Pastore / Motta ou Verratti / Motta en soutien (nos plates excuses aux pro-Matuidi …) avec di Maria sur le côté gauche et Lucas à droite. Cela apporterait un meilleur équilibre notamment devant, et une plus grande présence devant le but. Accessoirement, cela permettrait à El Matador de jouer à son poste de prédilection, et à Zlatan de décrocher pour organiser le jeu comme il aime tant.

Di Maria en récupérateur, dans le milieu à 3

Il l’a montré l’an passé au Real, di Maria peut jouer relayeur, au sein d’un milieu à trois. Pastore pourrait monter d’un cran sur un côté en faux 10 excentré, et El Fideo pourrait régaler avec Motta et Verratti. En Ligue des Champions, face à un gros club, il pourrait repasser devant et Blanc pourrait remettre Matuidi à la récupération.

Comme nous le voyons, dans n’importe quel système, di Maria aurait sa place et apporterait son volume de jeu et ses jambes de feu. Nous avons jusqu’au 31 août pour rêver …

La Rédaction

La Rédaction

La Rédaction

Les Trois Mousquetaires de la presse internet.