share on:

Les dieux du tennis ont rendu leur verdict, la folle série de Rafael Nadal à Monte-Carlo s’achève, Novak Djokovic remporte la finale 6-2 7-6 .

 

 Djokovic 2011, un sérieux prétendant

En 2011 déjà,  « Djoko » esquissait une ébauche éloquente de son potentiel, pas encore numéro un mondial, absent à Monte-Carlo, il battait successivement Nadal au Masters de Madrid -chez lui-, puis au Masters de Rome, deux finales jouées sur terre battue. Mais en demi-finale des internationaux de France deux mois plus tard, Federer lui barrait la route. Nadal qui n’en demandait pas tant empochait son sixième Roland Garros, et les exploits de Djokovic étaient enterrés.

 

En 2012, Nadal retourne aux fondamentaux

Dépassé par des problèmes physiques, le retour de Federer, la confirmation de Djokovic, et un Murray libéré,  Nadal cherche une solution pour surnager en cette année 2012; et sa stratégie se révèle très simple, revenir aux fondamentaux. Nadal doit retrouver la substance de ce qui a fait de lui un mythe, « Rafa » l’ogre de l’ocre » recentre ses objectifs sur la terre battue -bien sûr- , il jure de l’aimer comme au premier jour, car les prétendants sont devenus trop nombreux, et le risque est de tout perdre.
Le retour sur investissement est probant, Rafael Nadal continue de battre les records en 2012, en remportant son 8ème Monte-Carlo et son 7ème Roland Garros.

 

En 2013 Djokovic fait craquer le géant

2013, c’est fait, Djokovic convertit la première de ses 5 balles de match et mets fin à 8 ans de règne de Rafael Nadal. Au micro de Nelson Monfort évoquant son adversaire, il répond  : « (Nadal est) le meilleur joueur du monde sur terre battue» . Beau joueur ou empli de fausse modestie ? Un mélange des deux sans doute et un aphorisme tennistique convenu, typique des interviews d’après matchs, où le vaincu sert de faire valoir au vainqueur. Peut-être fallait-il comprendre « J’ai battu – celui qu’on appelait avant – le meilleur joueur du monde sur terre battue, donc le meilleur joueur du monde maintenant, c’est moi » ?

 

En remportant ce match,  en attendant Rome et Madrid, le numéro un mondial Novak Djokovic s’annonce comme le principal favori de Roland Garros, en particulier au regard de sa prestation d’aujourd’hui, supérieur tennistiquement au premier set, mentalement supérieur dans le second. Mais en deux mois, beaucoup de choses peuvent encore changer, et Nadal septuple vainqueur porte d’Auteuil, vendra très chèrement sa peau (après son échec aux internationaux de France 2009, il avait remporté les 4 éditions suivantes).

 Le taulier à Paris c’est donc encore lui, mais la question est : pour combien de temps ?  

Hugo Sampras

Hugo Sampras

Cofondateur du Nouveau Cénacle. Je me rappelle au plus beau des mensonges quand j'arrive à me taire : la vérité.