share on:

Cette semaine télévisuelle marque le grand retour, dix ans plus tard, de Popstars sur D8, le nouveau leader des chaînes de la TNT. Qui n’a pas envie de revoir sur scène les L5, les Whatfor ou les Linkup ? A voir l’impatience des 2080 abonnés du compte @PopStarsD8, je retiendrai ce tweet de @Caquevelle_G : « Ce soir c’est le retour de @PopstarsD8 sa s’annonce mortelle ! ». Regarder le teaser de l’émission suffira amplement à me satisfaire aussi bien intellectuellement que spirituellement. Le pire, dans cet univers impitoyable du casting, où les cœurs des candidats et des téléspectateurs battent à 1000 à l’heure, c’est qu’il faut tout de même mieux être derrière la caméra que devant. A moins… A moins de devenir membre du jury. Je pourrais ainsi conserver une certaine dose de notoriété, tout en ayant le beau rôle. Après le désert médiatique de la semaine de Cannes où j’ai frôlé la dépression… Je plaque tout… Je veux devenir membre du jury de Popstars.

Il n’y a pas si longtemps, je cassais du casseur. Je vais désormais broyer du candidat et dévoiler la face cynique de ma personne. Imagé : « Ta voix est comme une âme en peine qui ne connaît que le purgatoire. Même l’enfer ne veut pas de toi. ». Poétique : « Ta présence est surtout odorante… Voire odieuse ». Au candidat qui porte un polo blanc rayé de bleu : « Il  vaut mieux que tu échoues ici plutôt qu’en mer » . Au candidat tout de cuir vêtu : « Tu as l’air d’être un dur à cuire… du coup tout ça c’est trop cuit. Même pas au point ! Alors que ça devra être saignant ». Au candidat qui bafouillera les paroles, je lui conseillerai plutôt d’aller s’entraîner chez Nagui ; enfin le candidat mal dans sa peau aura le droit à : « Tu sais, l’éléphant ne peut courir et se gratter les fesses en même temps ».

Vous ne manquerez pas de souligner quelle infecte personne je souhaite devenir. Vous visez juste.

Alors voilà, plus aucun membre du jury d’une émission de télé-crochet ne pourra m’ignorer. Au-delà de mes répliques acerbes, je serai aussi le Manoukian du proverbe, le Dave de la bonne vanne, le Jean-Marc Généreux du compliment, le Garou de l’éloge. A toutes ces têtes fêlées qui osent se présenter à un casting pour passer à la télé et croire qu’elles peuvent devenir des stars, je serai un mélange de peur incarnée et de respect total à qui un bon mot sonnera comme une éclatante réussite. A la candidate timide : « Tu as un air de Jane Birkin et j’aimerais devenir ton beau Serge.» . au candidat en costard : « Tu as passé cette étape comme tu as repassé ton linge. Félicitations ».

Je boosterai les audiences au point de faire passer en prime-time le best-of du jury plutôt que l’émission elle-même. Je changerai quelques règles en amenant subrepticement une casserole en finale ou en demandant l’élimination d’un des membres du jury en cours de compétition. Mieux, le jury ne sera composé que d’anonymes et les candidats seront des personnalités de la chanson. On inversera les rôles, on passera du télé-crochet à la télé-juridique. Que les citoyens rendent leur verdict ! La Fouine n’a qu’à bien se tenir. car je l’éliminerai dès l’étape du casting celui-là. C’est sûr, ça dézinguerait de tous les côtés. Jenifer ne passera pas les étapes du théâtre de La Nouvelle Star, Shy’m gagnera le droit d’être recalé à The Voice et Lorie pleurera sur la scène de Star Ac’ suite à son élimination prématurée. Un verdict populaire qui en dirait long sur le talent de nos artistes du moment. Debout camarades ! Le temps est venu de participer au jugement dernier : qui sera le gagnant de Popstars 2013 ? Allez promis juré, je ne vous dirai rien. Le secret est bien gardé. N’est pas La Fouine qui veut.

Fabrice Piofret

Fabrice Piofret

Il paraît que ma photo traîne dans la chambre de Julien de Rubempré... 34 ans.