share on:

Contrairement à beaucoup d’observateurs qui surnotent les joueurs à chaque match du PSG, Julien de Rubempré a assisté au match contre Lille depuis la tribune Paris. Et il nous présente les notes des Parisiens.

Sirigu (5) : Ne peut pas grand-chose sur les deux buts lillois, mais aurait pu être un peu plus rassurant dans ses sorties et son jeu au pied. 

Van der Wiel: (5,5) : De la technique, mais toujours un manque d’assurance et une certaine fragilité lorsqu’il porte le ballon. N’a pas assez combiné avec Lucas (mais qui le peut ?). A trop fait de passes en retrait, faisant resurgir le spectre de Clément Chantôme dans l’esprit de certains supporters.

Alex (6) : Beaucoup de calme et de sérénité. Il ne sera certes jamais un champion de 100 mètres, mais son sens du placement compense la caravane accrochée à son short.

Thiago Silva (6,5) :Toujours la même justesse dans ses interventions. Propre, il est également l’homme de la première relance, même s’il paraît moins impérial qu’avant sa blessure contre Monaco. 

Digne (2,5) : Prestation lamentable du jeune espoir français. Dépassé sur chaque accélération lilloise venant de son côté, il concède bêtement un penalty en fauchant son adversaire dans la surface. Lent, emprunté, il devrait logiquement retrouver sa place sur le banc lorsque Maxwell sera guéri.

Motta (7) : La sentinelle a fait son travail,comme d’habitude, en mettant le pied et en ressortant le cuir proprement. A fini défenseur central après une audacieuse idée de Laurent Blanc, sûrement pour le faire redescendre d’un cran afin d’éviter le pressing lillois. 

Verratti (7) : Fidèle à lui-même. Il tacle, dribble, le ballon lui colle au pied. On regrette juste son manque de tentatives de tirs. A adressé un carton rouge bien mérité à l’arbitre.

Matuidi (4,5) : Plus les matchs se suivent et moins Matuidi tient la comparaison avec ses collègues du milieu. Précieux pour la récupération, il devient le maillon faible cette année lorsqu’il faut jouer sur la possession de balle. Laurent Blanc devrait vite songer à le laisser sur le banc pour laisser sa place à Pastore, en 10.

Lavezzi (3) : Quelques courses dans le vide, une occasion manquée, et c’est tout pour Pocho. L’argentin va vite devoir se ressaisir tellement il est maladroit et pas à l’aise du tout techniquement. Au lieu de râler, Ménez devrait garder espoir car une place de titulaire lui tend les bras.

Lucas (2,5) : Un sprinteur capable de beaux dribbles, mais sans intelligence de jeu ni altruisme. A perdu tous ses ballons en première période et s’est emmêlé dans des séries de crochets improbables. Lassant.

Ibrahimovic (7) : Le géant suédois n’a pas pu tout faire hier soir. Il est d’abord beaucoup redescendu pour organiser le jeu, mais cela a laissé l’attaque parisienne orpheline. Sans Cavani, sa fougue et son jeu en profondeur, Ibra est quand même monté en régime pour envoyer un missile dans les buts lillois. Superbe.

Julien de Rubempré

La Rédaction

La Rédaction

Les Trois Mousquetaires de la presse internet.