Chaque jour, des milliers de sportifs voyagent pour nous offrir un spectacle « extraordinaire ». Le sport génère aux quatre coins du monde passion et enthousiasme du peuple.  

Ces héros des temps modernes ne cessent de bouger pour se rendre dans des destinations parfois exotiques (au Gabon), parfois attendues (à Marseille), parfois tirées au sort (à Lisbonne). Cette semaine par exemple, l’équipe de France de foot se déplace en Géorgie et en Biélorussie. La jeune génération des espoirs se rend également en Biélorussie puis s’envolera pour le Kazakhstan (en même temps que Zlatan et ses coéquipiers suédois). Ces quelques mots qui suivent sont un hommage à nos héros de maintenant qui parcourent chaque année des milliers et des milliers de kilomètres…  

07 septembre 2011. Nous sommes en Russie, à Iaroslavl à 300 km au nord-est de Moscou. Il est 16h05 en heure locale (14h05 à Paris). Un YAK-42, avec à son bord 37 passagers, 8 membres d’équipage, décolle de l’aéroport de Tounochna. Il prend de l’altitude mais pas assez. Un problème de freins activés par inadvertance. Un décollage qui aurait pu être interrompu. Une erreur de pilotage. L’aile arrière heurte le sol. Un phare est percuté. L’avion s’enflamme et s’écrase quelques secondes plus tard deux kilomètres et demi plus loin, sur la rive de la rivière Tounochonka. Le bilan fait un état immédiat de 43 morts et deux blessés graves. Parmi eux toute l’équipe de Hockey sur glace de la ville de Iaroslavl. C’est la troisième catastrophe aérienne en Russie en moins de trois mois.
 
C’est le début du championnat de la Ligue continentale de Hockey (KHL) en Russie. Un vrai sport national. Pour la saison 2011-2012, le championnat évolue, passant de 16 à 24 équipes, intégrant des clubs s’étendant au-delà des anciennes frontières de l’ex-URSS. Le Lokomotiv Iaroslavl, champion de Russie en 2003 et 2004, se rend en Biélorussie affronter l’équipe de Minsk, pour le premier match de la saison. 3ème lors du dernier championnat, l’équipe est candidate au titre national.
 
Dans ses rangs, le gardien international suédois, Stefan Liv, champion du monde et champion olympique à Turin en 2006, 140 sélections au compteur ; Pavol Demitra, 37 ans, international slovaque, fort d’une expérience réussie en NHL et qui a participé aux campagnes olympiques de 2002, 2006 et 2010, terminant lors de cette dernière édition 4ème du tournoi avec sa sélection et meilleur pointeur ; Aleksandr Galimov, ailier droit de l’équipe et originaire de Iaroslavl. A 26 ans, il compte 9 sélections en équipe nationale. On y retrouve également les célèbres internationaux tchèques, Jan Marek, attaquant de 31 ans qui vient tout juste de rejoindre le club, Josef Vasicek, ancien cadre de NHL où il évoluait aux Hurricanes de Caroline et Karel Rachunek, un solide défenseur qui débute sa 14ème saison professionnelle. On compte aussi des jeunes et prometteurs russes : Daniil Sobtechenko et Iouri Ourytchev, 20 ans, formés au club. Ils viennent tout juste de remporter le titre de champion du monde junior avec la Russie. Iouri est suspendu pour ce premier match mais il tient à accompagner ses coéquipiers. Quant à Artiom Iartchouk et Nikita Klioukine  ils ont été vice-champions du monde des moins de 18 ans en 2009. Ivan Tkatchenko est ailier gauche. Il a 31 ans. Il vient de se voir décerner le trophée IronMan, récompensant le joueur ayant joué le plus de matchs sur les 3 dernières années.
Tout juste avant de monter dans l’avion, le joueur appelle sa femme enceinte et ses deux enfants. Il en profite pour confirmer un don de 50 000 roubles pour aider une jeune fille atteinte d’un cancer. Ce n’est pas la première fois qu’Ivan envoie de l’argent à des enfants malades. Le total de ses dons atteint près de 10 millions de roubles (227 000 €). Le letton Karlis Skrastins est le vétéran du groupe. Professionnel depuis 1992, il a surtout vadrouillé en NHL passant par Nashville, Milwaukee, Denver, Miami et Dallas. C’est sa première saison en Russie à l’instar du meilleur joueur de Biélorussie 2003 et 2004 Rouslan Saleï et des solides défenseurs Robert Dietrich, un allemand de 25 ans, et Pavel Trakhanov, pur moscovite de 33 ans.
Enfin Guennadi Tchourilov est le fils de Stanislav Tchourilov, un célèbre entraîneur de hockey sur glace. Il lance sa carrière professionnelle au Lokomotiv Ioraslav lors de la saison 2005-2006 et devient international en novembre 2010 lors d’une sélection contre la Suède au côté d’un autre de ses coéquipiers en club Alexansdr Kalianine. L’entraîneur de l’équipe s’appelle Brad McCrimmon. C’est un canadien de 52 ans qui a roulé sa crosse sur les patinoires de la NHL. Il est assisté de deux entraîneurs adjoints, d’un préparateur physique, de trois kinésithérapeutes, de deux analystes vidéo, d’un administrateur du club et d’un docteur. 
 
En apprenant le crash de l’avion, Vladimir Poutine demande immédiatement à son premier ministre de se rendre sur place. L’ironie du sort est que le lieu du crash est à quelques centaines de mètres du lieu où doit se tenir le lendemain l’édition 2011 du Forum politique mondial de Iaroslavl où russes et turcs doivent s’entretenir sur leurs relations bilatérales. Pendant ce temps, un pêcheur retrouve le corps d’Aleksandr Galimov dans la rivière. Le joueur a réussi à se sortir seul de l’épave de l’avion, en rampant. A l’hôpital, son état est jugé critique. Brûlé entre 80 et 90%, atteint de multiples fractures, son système respiratoire est si endommagé qu’on doit le placer en coma artificiel et le transférer sur Moscou. Le plus grand espoir du hockey russe pour les JO de Sotchi est déclaré mort le 12 septembre. Le seul survivant s’appelle aussi Aleksandr mais c’est un mécanicien de bord.
 
La saison russe de hockey sur glace est suspendue jusqu’au 12 septembre. Les numéros des maillots des champions décédés sont retirés dans leurs clubs d’origine ou par leurs fédérations. Un vibrant hommage réunissant plus de 40 000 personnes est rendue dans l’Arena 2000 de Iaroslavl le 10 septembre aux héros adorés. Écharpes, bougies, fleurs, larmes, « Le jour le plus sombre de l’histoire de notre sport » écrit René Fasel, le président de la Fédération internationale de Hockey. Le club voit sa place maintenue pour la prochaine saison avec une qualification automatique pour le tableau final. Quant à la compagnie aérienne Yak-Service, elle est fermée par les autorités fédérales après que de nombreuses vérifications aient révélé de flagrantes violations. 
 
Nous sommes aujourd’hui samedi 7 septembre 2013 et cette catastrophe s’est déroulée il y 2 ans jour pour jour. 
Fabrice Piofret
Fabrice Piofret

Fabrice Piofret

Il paraît que ma photo traîne dans la chambre de Julien de Rubempré... 34 ans.