share on:

Malgré le fair-play financier et ses sanctions, le PSG devrait une nouvelle fois être un acteur important du mercato estival.

Et les priorités sont déjà connues : trouver un latéral droit et / ou gauche (Van Der Wiel et Digne étant beaucoup trop justes) un ailier gauche et pourquoi pas un milieu de terrain ou un avant-centre (si Motta ou Cavani étaient amenés à partir). Avec les ventes programmées de Lavezzi et Rabiot (voire Digne) et une enveloppe d’environ 60 millions d’euros, Paris pourrait s’autoriser entre 80 et 100 millions sur ce prochain marché.

Di Maria au PSG : l’évidence

455926_heroa

Alors que Van Gaal vient de confirmer un « problème d’adaptation » de l’Argentin en Angleterre, il est à peu près certain que ce dernier quittera les Reds en fin de saison si le club ne se qualifie pas pour la Ligue des champions. Comme l’a récemment souligné un journaliste du Parisien, signer au PSG était « le rêve » de di Maria qui se faisait une joie de rejoindre la capitale française. Au regard de ses performances, il ne sera pas aussi cher que l’été dernier, et il est toujours possible d’imaginer un échange avec Cavani qui garde une très bonne cote outre-Manche. Pour dynamiser le flanc gauche parisien, on ne saurait rêver mieux.

Brahimi : la piste la plus probable

large-porto-wenger-voit-brahimi-finir-au-psg-acc5c

Arsène Wenger a récemment vendu la mèche concernant Brahimi au PSG. L’ailier serait le complément parfait de Lucas à gauche (si di Maria ne signait pas cet été). Vif, technique, rapide : le poste lui tend les bras et quelques contacts ont déjà été pris avec l’entourage du joueur qui serait loin d’être contre un transfert à Paris. Seule inconnue : sa capacité à s’installer dans un grand club et être régulier. Dans tous les cas, cela sera toujours mieux que Lavezzi …

Dybala : Le pari sur l’avenir

Paulo Dybala

Là aussi, les premiers contacts avec le joueur et son entourage ont commencé. En cas de départ de Cavani, Dybala, le tout jeune attaquant de Palerme (22 ans) serait un excellent pari sur l’avenir. Auteur de 12 buts en 23 matchs de Serie A, adroit et plein de vivacité, Dybala serait un « coup à la Verratti », à savoir l’achat d’un très jeune promis à un bel avenir.

Enfin bon pour Dani Alves ?

VIDEO-Le-beau-geste-du-footballeur-Daniel-Alves171058

Dani Alves au PSG : la presse en parle depuis maintenant trois ans et le rachat par QSI, et la tentation est grande de le faire signer pour compléter une défense 100 % brésilienne. Alors qu’il arrive en fin de contrat cet été, l’arrivée du latéral droit serait une excellente chose et son adaptation se ferait sans trop de souci. Surtout, hormis son salaire, il n’y aurait pas d’argent à débourser.

La Rédaction

La Rédaction

La Rédaction

Les Trois Mousquetaires de la presse internet.