share on:

Les clubs, et surtout les grands clubs européens, n’attendent pas la fin décembre pour étudier des pistes. Le PSG ne fait pas exception.

Le mercato d’hiver devient de plus en plus un marché « d’ajustement », et la question de son utilité se pose. Certes, Alex, Motta et Maxwell étaient arrivés en janvier 2012, mais depuis, peu de grosses pointures sont arrivées au PSG durant cette période. Le point sur les quelques dossiers chauds pour cet hiver, dans le sens des départs et des arrivées. 

Salvatore Sirigu : Ciao Parigi ?

Titulaire depuis son arrivée en 2011, le portier italien doit affronter la concurrence avec Kevin Trapp. Ou plutôt regarder le goal allemand jouer à sa place depuis cet été. Au début de saison, selon les bruits de couloirs, Sirigu aurait été « persuadé de regagner sa place » surtout depuis les boulettes de Trapp contre Bordeaux. Mais Blanc lui a maintenu sa confiance, et Sirigu est resté sur la banquette. Il devrait donc quitter le club (au moins en prêt) pour trouver du temps de jeu afin de jouer l’Euro 2016. L’Inter Milan serait en pôle position pour accueillir l’ancien gardien de Palerme.

Des ajustements sur le côté gauche ?

Avec Di Maria qui attire tous les ballons sur le côté droit, il manque un ailier gauche d’envergure à Paris pour équilibrer le 11.

Comme nous l’avions vu, le principal défaut tactique du PSG concerne le côté gauche, souvent déserté par Cavani qui aime plonger dans l’axe (Voir notre article : « PSG : La faille tactique que Blanc va devoir régler »). Avec Di Maria qui attire tous les ballons sur le côté droit, il manque un ailier gauche d’envergure à Paris pour équilibrer le 11. C’est pourquoi un ailier gauche serait bienvenu et l’idée ferait son chemin dans l’esprit du board parisien (mais il faut laisser la place libre pour un très très gros calibre pour cet été : Ronaldo, Neymar ?). Un bon joueur comme Antonio Candreva (Lazio Rome) ou un français comme Ntep seraient les compléments idéaux pour renforcer ce secteur de jeu.

Une nouvelle pépite en attaque ?

Pour un prêt ou un pari, avant d’acheter du lourd cet été pour compenser le départ de Zlatan, il serait temps de miser sur un jeune talent d’avenir car le rêve de Nasser, c’est bien de trouver le nouveau Messi. C’est pourquoi plusieurs noms sont d’ores et déjà cochés : Munir, le jeune prodige du Barça tout comme Hachim Mastour au Milan AC (déjà pisté cet été). D’autres jeunes talents pourraient intéresser le club comme Domenico Berardi (attaquant de Sassuolo, 21 ans, auteur de 15 buts l’an dernier en Serie A) ou Maximilian Meyer (Schalke 04, meilleur buteur de l’Euro 017 en 2012).

Tout cela est conditionné évidemment par les blessures et la forme des uns et des autres. L’année dernière, Paris a été contraint d’aligner une équipe B face au Barça à cause d’un banc insuffisant, et c’est de la richesse du banc que viendra l’amélioration des performances parisiennes sur le long terme.

La Rédaction

La Rédaction

La Rédaction

Les Trois Mousquetaires de la presse internet.