Et si, pour faire taire les annonciateurs de la fin de la poésie, nous lisions tous des vers sur notre serviette de plage ?

Victor Hugo, l’évidence poétique

Des Feuilles d’automne en passant par les Orientales, les Contemplations ou les recueils moins connus comme Les Voix intérieures, tout chez Victor Hugo émerveille. Il contient toute la poésie d’avant (Dante, Boileau, Chénier) et annonce toute la poésie d’après (Baudelaire, Rimbaud, voire Breton). Un poète total au mètre impeccable, faisant partager ses drames familiaux comme ses engagements politiques. « Solitaire, solidaire ». Un visionnaire révolté. Le dernier génie français dont nous pensons tout connaître mais que nous redécouvrons à chaque alexandrin.

Pierre Reverdy, le génie de l’image

Se plonger dans Reverdy, c’est avant tout naviguer entre le Montmartre cubiste et surréaliste où le poète a noué ses amitiés marquantes (Matisse, Aragon, Breton) et Solesmes où il choisit de se réfugier pour accomplir une retraire spirituelle. Si Picasso disait de lui qu’il écrivait comme un peintre, c’est avant tout parce que l’auteur de Sable mouvant et de Sources du vent était le théoricien du choc visuel en poésie, un esthète de la métaphore cherchant sans relâche la meilleure image pour épuiser le réel.

Vladimir Maïakovski, poète du futur

Traduire, c’est trahir, mais il faudra bien se contenter de la traduction d’A Pleine voix (anthologie de ses recueils) pour découvrir cet artiste russe, inventeur du « futurisme » et chantre de la révolution bolchevique dont la poésie a bouleversé l’Europe. Bouleversement dans la métrique, éloge de la vitesse, émotion à la pointe de la plume ; chaque page de Maïakovski trouble, interpelle, fascine ; de ses éloges de Lénine à ses questionnements sur l’existence.

Philippe Jaccottet, le silence de la beauté

Philippe Jaccottet est le dernier poète à vivre uniquement de sa poésie, peut-être parce que toute sa vie se résume à une définition de celle-ci. Airs, Chants d’en bas, A la lumière d’hiver, autant de recueils tout en retenue à travers lesquels Jaccottet s’efforce de définir sa parole face au monde. Récusant le statut de poète-prophète, il cherche bien plutôt à contenir son lyrisme, à interroger plutôt qu’à affirmer.

Jean-Michel Maulpoix, la question du lyrisme

Professeur et critique littéraire (relire le magistral Du Lyrisme), Jean-Michel Maulpoix est également poète et auteur d’un véritable chef d’œuvre : Une Histoire de bleu. Ces nouvelles méditations poétiques sont le face-à-face entre un homme et la mer, entre une âme et l’infini bleu qui se déploie à l’horizon. A ceux qui se demandent pourquoi lire de la poésie est essentiel en 2013, Une Histoire de bleu leur répond en interrogeant le sens du monde moderne et son désir perdu de sacré.

Les cinq romans à lire cet été

Les cinq essais à lire cet été

 

mm

Julien Leclercq

Fondateur du Nouveau Cénacle et pur produit d'une époque qu'il critique inlassablement.