share on:

Bruno Bioul publie Les Evangiles à l’épreuve de l’Histoire aux éditions Artège. A travers cet essai aussi érudit qu’haletant, l’historien pose une question redoutable : le Nouveau Testament n’est-il qu’une suite de légendes ou bien s’agit-il d’un document proprement historique ?

Avec les sorties presque simultanées de L’Apparition de Xavier Giannoli et de Jésus, l’enquête de Jon Gunn, l’actualité cinématographique témoigne non seulement du timide retour au sacré qui traverse nos sociétés occidentales comme du questionnement que cela suscite. En janvier 2017, Michel Onfray avait suscité la polémique avec son essai Décadence (Flammarion) dans lequel il n’hésitait pas à nier l’existence de Jésus. L’universitaire Jean-Marie Salamito lui avait répondu de la meilleure des façons à travers un essai pour le moins jubilatoire en mai 2017 (Monsieur Onfray au pays des mythes, Salvator), en fournissant les preuves irréfutables de l’historicité de Jésus de Nazareth.

« Notre propos sera donc de montrer qu’à défaut de pouvoir établir l’authenticité absolue des récits évangéliques, il n’est pas impossible d’en démontrer la vraisemblance historique, et que celle-ci est objectivement et historiquement acceptable. »

Le nouveau livre de Bruno Bioul constitue donc un prolongement de la somme des recherches effectuées depuis plusieurs années pour attester l’existence du Christ. Sans chercher la polémique, c’est en tant qu’historien et archéologue qu’il délivre les fruits de ses années de recherches concernant la valeur historique des évangiles.  Il affirme dès la préface : « Notre propos sera donc de montrer qu’à défaut de pouvoir établir l’authenticité absolue des récits évangéliques, il n’est pas impossible d’en démontrer la vraisemblance historique, et que celle-ci est objectivement et historiquement acceptable ». Grâce aux dernières avancées scientifiques, il est possible d’accorder un crédit historique aux quatre évangiles canoniques ainsi qu’aux Actes des apôtres.

Jésus : témoignages et histoire

Le grand mérite de cet ouvrage est de replacer la figure du Christ dans son contexte politique, économique et religieux. L’analyse des rapports entre Rome et la Palestine et plus particulièrement l’analyse de la Judée permet de saisir la portée révolutionnaire du message de Jésus car « La Loi est le cœur autour duquel s’organise toute la société juive ». Ainsi, plusieurs mouvements cohabitent au sein du judaïsme comme les sadduccéens, les pharisiens, les esséniens, les zélotes ou bien les samaritains. Les évangélistes s’inscrivent dans ce cadre socio-culturel et leurs récits témoignent de cet ancrage hébraïque au sein duquel Jésus a vécu.

« L’ensemble de ces fragments, épîtres et autres témoignages créent un faisceau d’indices concordants qui permettent d’affirmer l’existence d’un juif nommé Jésus ».

Bruno Bioul utilise trois sources textuelles pour démontrer l’existence de Jésus : les sources juives (Juste de Tibériade, Philon d’Alexandrie et l’incontournable Flavius Josèphe auteur des Antiquités juives), les sources « polythéistes » (Suétone, Lucien de Samosate ou Pline le Jeune) et enfin les sources chrétiennes (Paul, Justin, Tertullien). L’ensemble de ces fragments, épîtres et autres témoignages créent un faisceau d’indices concordants qui permettent d’affirmer l’existence d’un juif nommé Jésus, originaire de Nazareth, né d’une femme nommée Marie et d’un père charpentier.

« Comment cela a-t-il pu exister ? »

Les nombreuses preuves archéologiques fournies par l’auteur ainsi que l’étude minutieuse de la transmission des évangiles s’ajoutent au dossier et font la lumière sur une transmission qui traverse les millénaires et se heurtent toujours à la question rationnelle : comment cela a-t-il pu exister ? Ce livre qui brille par sa somme de détails et par sa clarté contient des signes irréfragables qui sont du ressort de l’historien. Tout le reste concerne la foi. Mais comme le notait justement Marc Bloc dans son Apologie pour l’Histoire : « D’autres systèmes religieux ont pu fondeur leurs croyances et leurs rites sur une mythologie à peu près extérieure au temps humain. Pour Livres Sacrés, les chrétiens ont des livres d’histoire, et leurs liturgies commémorent, avec les épisodes de la vie terrestre d’un Dieu, les fastes de l’Eglise et des saints ».

 

Liens

Bruno Bioul, Les Evangiles à l’épreuve de l’Histoire, éditions Artège, 432 pages, 21,90 € (Paru le 14/02/2018)

Entretien avec Bruno Bioul dans La Vie : https://t.co/Jvp6oE3pGP

« Ecoute dans la nuit » (Radio Notre Dame), une émission consacrée au film Jésus l’enquête

mm

Julien Leclercq

Fondateur du Nouveau Cénacle et auteur de "Catholique débutant" paru aux éditions Tallandier.