share on:

Au tour d’Andrés Rib de répondre au questionnaire mettant un terme à 2017. 

Le mot qui selon toi résume l’année 2017 ?

Hashtag. Pour le meilleur et surtout pour le pire.

L’évènement de 2017 ?

La Remontada.

Ton meilleur livre lu cette année  ?

Tous les Maigret de Simenon. Et dire que certains ne comprennent toujours pas pourquoi Georges est en Pléiade.

Le meilleur film de l’année ?

J’en citerai deux : Que deos nos perdone, Contratiempo. Le renouveau du polar espagnol.

L’émission radiophonique de l’année ?

Les Grosses Têtes. Avec un Ruquier aux antipodes de son discours convenu à la télévision.

L’album le plus écouté cette année ?

Sans conteste Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band des Beatles.

La personnalité de l’année ?

Macron. Qui d’autre ? Tex peut-être.

Le mensonge de l’année ?

Faire croire à mes proches que j’écris un roman quand je n’ai rédigé que cinq pages en deux mois.

L’article que tu as préféré écrire pour le Nouveau Cénacle  ?

La Musique Classique, Miroir Des Passions Humaines. Une récréation qui m’a permis de faire découvrir Satie à quelques-uns.

L’article que tu as préféré lire sur le Nouveau Cénacle  ?

Une oeuvre inclassable : Le Délit D’entrave Et Les Saucisses : Une Liberté D’expression À Géométrie Variable. Un an après, je ne l’ai toujours pas compris.

L’article que tu aurais aimé écrire pour le Nouveau Cénacle  ?

Un papier sur David Fincher peu après la diffusion de la série Mindhunter. Malheureusement Slate sortait un article dans la semaine qui suivit. Le mien est resté dans les cartons.

mm

Andrés Rib

Ancien de la Sorbonne. Professeur de Lettres. Aime le Balto, et la Philo.